+33 6 25 47 66 54      ipo.louisthannberger@gmail.com    

Banquier d’affaires

Expert en stratégie financière d'entreprise,

de la levée de fonds et de l'introduction en Bourse

 

Élevé au grade de Chevalier de la Légion d’Honneur par le Président de la République.

Elle lui a été remise au Palais de l’Élysée.

Pionnier de l’introduction en Bourse des entreprises appartenant à des propriétaires

 

N° 1 par le nombre et la qualité (d’après un hebdomadaire financier) des entreprises qu’il a détectées et conduites en bourse : + de 400, dont 10 en provenance de Chine. Un record absolu dans toute l’histoire de la Bourse et des entreprises françaises. « Banquier hors norme, parcours sans faute » selon un grand magazine de Lyon.

 

Père du Second Marché

Ces 400 entreprises ont généré depuis pour plus de 40 milliards d'euros de richesses nouvelles

Nous rejoindre sur

Gérer, c’est anticiper

 

Il y a 1 an j’annonçais le krach, il y a quelques semaines et en pleine pandémie, je disais aux entrepreneurs que c’était le meilleur moment pour entrer en Bourse. Le CAC 40 était à 3754, le 18 mars dernier au plus bas, il est à 5200 le 5 juin 2020 : + 38 % !!

 

Mais pour un entrepreneur, le plus difficile - accaparé qu’il est par les données connues, celles du quotidien assisté qu’il est à l’intérieur comme à l’extérieur par des conseils qui les partagent – est de parier en même temps sur des données inconnues à échéance de 3/5 ans. Au fond, il n’y a que lui pour parier sur lui-même, comme au demeurant à ses débuts, en fonction de l’audace qui l’habite. C’est une toute nouvelle vie, encore plus passionnante que la première qui commence.

 

Voici ce que le Monde du 5 mai 2020 écrit : « Les Bourses voient l’avenir en rose. Etrange contraste avec les discours des experts qui viennent doucher toute tentative d’enthousiasme. »

 

Une chose est sûre, ceux qui entrent en Bourse aujourd’hui, figureront parmi les best-sellers de demain, mais dans l’intervalle ils auront accumulé un trésor de guerre dont on ne parle jamais alors qu’il permet de surmonter des crises comme celle que nous vivons... sans encombre surtout.

 

 

Avis aux actionnaires individuels

 

Euronext permet aux TPE/PME d’entrer en Bourse sans bruit, sans excès surtout, la communication en direction du grand public étant les jours qui précèdent le premier, interdite. Ce sont les fameuses cotations techniques, l’équivalent du tour de chauffe en Formule 1. Du coup, les grands investisseurs sont peu présents, les particuliers ont la voie libre, peuvent acquérir de petites quantités le 1er jour à des prix du coup, raisonnables et en accumuler davantage s’ils le désirent… les jours suivants…Quant aux entreprises, elles lèvent des fonds dans la foulée ou la veille sous la forme d’un placement privé.

 

IPO N°1 ambitionne d’alimenter aussi ce segment, au cours des mois à venir, faire découvrir au public des TPE/PME que nous détectons à travers le pays depuis si longtemps et dont certaines figureront parmi les best-sellers de demain comme le montre notre palmarès, inégalé à ce jour. Bon nombres de ces cotations techniques sont programmées d’ici la fin de l’année si, d’aventure Euronext raccourcit ses délais d’instruction et ce d’autant que cette méthode ne fait encourir aucun risque aucun, ni aux investisseurs, ni aux entrepreneurs, ni aux introducteurs…

 

Une cotation technique, c’est la Bourse du bon sens pour investir plus que pour spéculer. Il y a un temps pour tout…

 

 

Source : Les échos du 30 mai 2020

 

"Les Marchés voient la pandémie comme temporaire".

Stéphane Boujnah Président d'Euronext

 

Le Pr. Didier Raoult a suscité un débat planétaire, sans lui nous serions tous morts …de peur. La peur qui est toujours mauvaise conseillère. Comme quoi, il n’y a pas de pouvoir sans contre-pouvoir ou si, nous pensons tous la même chose, c’est que nous ne pensons plus rien…Cela est vrai aussi pour la Bourse.

 

Grâce aux réseaux sociaux, les journalistes – les historiens du quotidien –ont donc eux aussi désormais, un contre-pouvoir. Le 17 mars dernier, quand l’indice était à 3754, au plus bas, ils parlaient du pire, alors qu’il n’est jamais certain. La preuve. Le CAC est à 4707, le 29 mai : + 25%

 

Dans nos précédentes publications, nous disions que le bon moment était de s’introduire en Bourse maintenant et que l’heure d’Access était arrivée. Entrepreneurs et investisseurs sont donc déjà gagnants. Le tout sans oublier la liquidité de la Bourse qui refait d’elle la discipline reine. Le Président d’Euronext Stephane Boujnah ne dit pas autre chose (Les Echos datés du 30 mai 2020).

 

 

Source : entreprendre.fr du 28 mai 2020

 

Championne de l’investissement étranger,

la France doit aussi devenir champion de l‘investissement industriel

 

›› Lire l'article en ligne

 

Je souscris pleinement à l’article que vient de signer Robert Lafont, le patron du groupe de Presse éponyme, quand il écrit que la France doit aussi devenir champion de l’investissement industriel. Comme quoi, seule l’industrie crée des richesses.

 

Nous nous sommes trompés en France quand nous avons privilégié les services, les voitures du milieu de gamme par rapport au haut de gamme. Or, ce sont précisément, les marques Mercedes et BMW qui tirent partant tout le : made in Germany.

 

Je me souviens d’une conférence de Presse à laquelle j’ai eu l’occasion d’assister il y a quelques années à Pékin. Il s’agissait de promouvoir la vente d’un aéroport allemand aux chinois. Étaient projeté en toile de fond, derrière les intervenants, sans rapport aucun avec le sujet du jour : les 2 emblèmes bien connus , à savoir : l’étoile à 3 branches de Mercedes et le macaron bleu et blanc de BMW.

 

Tout est dit sauf que Robert Lafont notre associé en Finance et celui qui écrit ont toujours œuvré pour que les TPE deviennent des PME et les PME des ETI en leur facilitant l’accès à la notoriété via la Presse d'un côté et à celui du financement par le Marché via la Bourse de l'autre.

 

 

RIEN NE VAUT LE RÉCIT, LE VÉCU, DE 3 CHEFS D’ENTREPRISE,

PARU DANS LES ÉCHOS

 

Guy CHIFFLOT, le président-fondateur d’ORAPI à Lyon

Titre : « La Bourse a marqué une inflexion majeure de la stratégie de la société »

Dans le texte : « Sans la Bourse et des nombreuses augmentations de capital, Orapi n’aurait pas pu croître aussi rapidement. En plus de 16 ans, nous avons bouclé 35 acquisitions d’entreprises de toute taille, pour nous hisser au premier rang des entreprises françaises dans le secteur de l’hygiène professionnelle »

 

Vincent BÉDOUIN, président du directoire du groupe LACROIX à Nantes

Titre : « C’est un facteur de notoriété et de crédibilité »

Dans le texte : « Nous avons voulu privilégier l’appel au Marché pour préserver notre indépendance. C’est aussi un facteur de notoriété et de crédibilité, notamment à l’international»

 

Régis ARNOUX, président-fondateur de CATERING INTERNATIONAL SERVICES (CIS) à Marseille.

Titre : « C’était ça ou mourir dans l’œuf »

 

Dans le texte : « La transparence financière est un mal nécessaire. Nos difficultés n’échappent à personne mais nos succès sont aussi mieux valorisés. Nos prospects se sont ouverts à notre offre de services logistiques pour les chantiers de l’extrême »

 

Ces trois sociétés, ont choisi celui qui vous écrit, après qu’il les ait découvertes pour les conduire en Bourse.

 

Voici ce qu’écrivent Les Échos à leur propos :

« La capacité à anticiper du point de vue stratégique est aussi décisive que le soin apporté aux détails sur la plan opérationnel ».

 

Commentaire de Louis Thannberger

Tous ceux qui entourent le chef d’entreprise qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur parent au plus pressé c’est à dire au quotidien. Rien de plus normal au demeurant. Et, c’est de ce quotidien que j’ai réussi à extraire des chefs d’entreprise pour les faire parier sur eux-mêmes à échéance de 3/5 ans et donc sur des données inconnues alors qu’ils sont totalement immergés dans des données connues...dans l’immédiat.

Aussi, certains d’entre eux disent de moi que j’aurais été un visionnaire, alors que je ne leur ai servi que de GPS pour les accompagner sur la voie royale et les faire entrer sans encombre dans la cour des Grands.

 

Les meilleures performances sont celles qui durent (Michelin)

 

 

IPO N°1 = UNE FORMULE 1 La Boutique Financière - IPO N°1 - fondée par Louis Thannberger est composée de4 partenaires séniors, fort chacun, d’une expérience unique dans le domaine qui lui est dévolu et donc décideur devant les chefs d’entreprise. Voilà pour l’amont.En aval, cette équipe assure partant le lien pour leurs levées de fonds et/ou Ipo, entre les entreprises de Province et d’Ile de France et tous ceux qui partant comptent dans les grandes disciplines financières à Paris et à l’étranger. « Louis Thannberger incarne un palmarès unique grâce à des entreprises qui durent. »

 

 

Le Président de l'AMF Robert Ophèle anticipe un rebond des introductions en Bourse

 

Dans une déclaration récente sur BFM Business, Robert OPHèLE, le Président de l’Autorité des Marchés Financiers dit ceci : « Compte tenu du développement très fort de l’endettement bancaire, il sera nécessaire d’opérer un rééquilibrage dans les mois et les trimestres à venir en fonction des fonds propres.  Autrement dit, les entreprises vont devoir lever des fonds, émettre des actions nouvelles lors de leur introduction en Bourse – qu’il voit se multiplier d’ici quelques mois – ou des émissions d’actions pour des entreprises déjà cotées. »

De mon côté, dès le 24 février dernier, souvenez-vous, j’ai exhorté Euronext à alléger le plus possible les procédures d’entrée en Bourse singulièrement pour les PME, pour en accueillir toujours plus, elles qui ont le plus besoin de fonds propres pour les sortir du marasme. N’oublions pas qu’elles sont les forces vives de notre pays.

Robert OPHèLE agit ainsi au nom de l’intérêt général pour que les entreprises françaises soient de plus en plus fortes à la sortie de la crise pour espérer lutter à armes égales avec leurs consœurs étrangères… Leur bonne santé financière participe partant et aussi au renom de la Place financière de Paris.

 

 

Source : Le Figaro du 29 & 30/06/2019

 

Le Figaro publie deux pages côte à côte

 

Sur celle de gauche, la Présidente d’Ardian, déclare : « Dans le non-coté, la vie est plus simple ». Sur la page de droite on lit : « Un premier semestre d’exception à la Bourse de Paris, suite à une hausse de : 17 % depuis le 1er janvier 2019 ». Du jamais vu depuis 2009. Dans le non-coté, la vie est apparemment plus simple, jusqu’au prochain krach… en Bourse au moins, nous savons que les arbres ne poussent jamais jusqu’au ciel. Du coup, elle est et restera l’école de l’humilité. La Bourse, c’est la notoriété d’un côté, et le financement de la croissance de l’autre. Grâce à la Presse, elle est un indispensable contre-pouvoir pour tout chef d’entreprise coté. Il n’y a pas de pouvoir sans contre-pouvoir. Elle valorise enfin le patrimoine entrepreneurial, ce qui est loin d’être neutre. Bref, la Bourse, c’est le mouvement, et la sécurité est précisément, dans le mouvement. Quoi qu’il en soit : Sans elle, Adecco, Seb, Plastic Omnium, ne seraient pas devenus des n° 1 mondiaux. Sans la Bourse, Jean-Michel Aulas, Nathalie Guedj (Crit), Bruno Paillard (Lanson), Patrick Ballu (Exel Industries) et tant d’autres, ne seraient sûrement pas là, où ils sont…

 

Sans le Second Marché et ses 650 PME, la Place financière de Paris aurait peut-être déjà disparu. Une place financière qui ne renouvelle pas sans cesse son tissu boursier, est une place financière qui meurt immanquablement.

 

 

Source : LE journal des entreprises du 20/06/2019

 

témoignage opty fibre : "le regard des banquiers a changé dès l'annonce de notre introduction en bourse"

 

Devenir visible, changer le regard des partenaires : Pascal Henry et Loïc Vievard, les dirigeants d'Opty-Fibre dans les Vosges, ont fait le pari de l'introduction en Bourse pour consolider le développement de leur PME.

 

"J'avais déjà de l'intérêt pour la Bourse puis j'ai rencontré le banquier d'affaires Louis Thannberger lors d'une conférence. Et je me suis toujours dit que cela pourrait être une étape dans le développement de la société", détaille Pascal Henry, codirigeant avec Loïc Vievard d'Opty-Fibre. Basée à Saint-Dié-des-Vosges (Vosges), la société est spécialisée dans les réseaux de fibre optique, de la conception aux travaux. Fin juin, la PME vosgienne aura bouclé l'introduction de 20% de son capital sur Euronext Access : une aventure improbable pour une entreprise qui pèse 2,6 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 48 salariés ? "Beaucoup de nos clients ou de fournisseurs ont été étonnés car ils pensaient que la Bourse, c'était réservé aux grosses entreprise", précise Pascal Henry.

 

Pour Opty-Fibre, l'enjeu n'est pas de lever des fonds : "Nous n'avons pas besoin d'argent pour financer notre croissance, qui est de 30% sur le dernier exercice", assurent les dirigeants, qui souhaitent avant tout devenir visibles et changer le regard de leurs partenaires sur leur développement. Et avant même l'introduction, ça marche : "aujourd'hui, le regard des banquiers sur l'entreprise a déjà changé : ils n'ont plus aucun problème pour nous prêter de l'argent", détaille Pascal Henry. "Beaucoup de nos clients nous ont appelés pour nous féliciter, notre démarche suscite de la curiosité et de l'intérêt."

 

L'urgence pour les dirigeants d'Opty-FIbre, c'est de boucler cette introduction, pour une valorisation qui devrait tourner autour de 6 millions d'euros, "soit 12 fois le bénéfice net", précise Louis Thannberger. Un travail très chronophage, qui repose essentiellement sur les épaules de Pascal Henry, qui a dû se dégager de l'opérationnel. "Nous en avions conscience avec Loïc Vievard dès le lancement du processus. Nous nous sommes organisés en conséquence", souligne le dirigeant. En février dernier, lors de la présentation aux équipes d'Opty-Fibre du projet d'introduction en Bourse, Loïc Vievard expliquait : "je veux rester maître à bord, je ne veux pas me lier les mains avec un financier, un LBO me paraît trop hasardeux et je ne peux faire appel sans cesse au crédit bancaire. Ce qui me plaît beaucoup avec la Bourse, c'est qu'on y parle de l'avenir".

 

 

Au total, nos plus de 400 introductions en bourse ont généré pour plus de : 40 milliards de richesses nouvelles.

 

On gagne toujours à travailler avec un numéro 1

Des noms de sociétés parmi toutes celles, nombreuses,

que Louis Thannberger a conduites en Bourse

 

PLUS DE 400 INTRODUCTIONS EN BOURSE,

UN PALMARÈS SANS ÉQUIVALENT DANS LE MONDE,

N°1 PAR LE NOMBRE ET PAR LA QUALITÉ.

Louis Thannberger a eu le privilège de conseiller :

Le fondateur d’Ecco devenu

 

celui de Plastic Omnium

 

celui de Seb

 

 

Ces 3 sociétés sont devenues des multinationales et toutes les 3 des numéros 1 mondiaux

 

Jean-Michel Aulas Fondateur de Cegid Group et

Président de L’Olympique Lyonnais   

 

 

Michel Noir, ancien Maire de Lyon, ancien Ministre, Président du Conseil de Surveillance de SBT

(Scientific Brain Training) cotée sur Access 

Louis Thannberger parle d'eux !

Nicole Rouquet, fondatrice d'Urodelia

 

Créée en 2003 par Nicole Rouquet, Docteur en sciences, Patrick Frayssinet, médecin et Patrick Landanger, Business Angel, Urodelia se consacre à la mise en œuvre de programmes de recherche en cancérologie.

 

  En savoir plus

  Dossier de Presse 2019

Adnan El Bakri, Président d’InnovHealth, jeune entreprise innovante d’e-santé

 

InnovHealth qui a créé PassCare® annonce le lancement de sa série A de 5 millions d’euros lors de l’inauguration de ses nouveaux locaux.

 

  En savoir plus

Thaddé Girandier, fondateur de Nature et Logis

 

Constructeur de maisons individuelles bioclimatiques, une société récemment introduite sur Access, à découvrir au travers d'un entretien avec son PDG.

 

  En savoir plus

Loic VIEVARD, fondateur et gérant d'Opty Fibre

 

Opty Fibre, conception, construction et maintenance des réseaux Très Haut Débit en fibres optiques.

 

  En savoir plus

Michel Swierczewski, Président fondateur d'MMEDIA (streaming)

 

Ancien grand chef d'orchestre, élève de Pierre Boulez et de Georges Prêtre.
Ex. collaborateur de Robert Maxwell, Michel Swierczewski a créé MMEDIA en 2011.

 

  En savoir plus

Régis Revilliod, fondateur de OFW Ships

 

Ancien capitaine de marine marchande, désormais à la tête d’un projet qui a de quoi attirer l’attention car cela n’existe nulle part ailleurs au monde ! Une solution innovante pour produire l'eau en bouteille de demain.

 

  En savoir plus

Vincent Dupourqué, fondateur de Kompaï Robotics

 

Une start-up fondée en 2016, conception, développement et industrialisation de solutions de services robotisées B2B.

 

  En savoir plus

Pierre et Jérémy Dutheil, cofondateurs de Neomerys

 

Start-up innovante et laboratoire indépendant de biotechnologies.

 

  En savoir plus

Pascal Defossé et Martine Saussol, Dirigeants d’Alterco

 

Une grande première dans l’art du funéraire, ALTERCO prépare une levée de fonds et/ou son entrée Bourse.

 

  En savoir plus

Adrien MARCHAL,

Président de Chrysalis

 

Chrysalis se concentre sur les problématiques liées à l'éclairage public en vue de créer en ville des atmosphères variées, faisant de la lumière un matériau comme les autres.

 

  En savoir plus

Hervé GUILLAUME, Fondateur & Président de Liggoo

 

La lampe frontale multi-fonction évolutive maline qui vous accompagne dans toutes vos activités.

 

  En savoir plus

Pascal LE GOFF,

Dirigeant de Squarebridge Pharma

 

Compléments alimentaires techniques brevetés et Compléments alimentaires médicaux contre le cancer (unique au monde)

 

  En savoir plus

François Duchaine,

Fondateur de Les Constructeurs du Bois

 

Entreprise Générale du Bâtiment et Promoteur Immobilier, spécialisée dans la construction bois.

 

  En savoir plus

Sébastien Mangeruca et  Alexandre Delalleau

Dirigeants de Pixience

 

Spécialistes des dispositifs d’imagerie et de mesure pour l’exploration cutanée.

 

  En savoir plus

Témoignages de chefs d’entreprises cotées en Bourse

 

Erwan Allée, Président de la Savonnerie de Nyons

"Je me suis appuyé sur l'expertise de Louis Thannberger, il a aidé plus de 400 TPE/PME à entrer en Bourse, notamment L'Olympique Lyonnais. Il est un acteur essentiel du secteur."

 

Un Président dans Entreprendre Magazine

"Pour l'aspect financier, Louis Thannberger est administrateur de notre groupe depuis 2014. Je m'en félicite, c'est une voix discordante de l'univers économique et il parvient toujours à clarifier la vision de l'entreprise sur l'essentiel. C'est grâce à ses conseils que nous avons suivi une stratégie aussi forte.."

 

Jean Claud Darmon, Président du Groupe éponyme

"Il était notre allié, il est devenu notre Ami."

 

Un grand Président

"Louis, vous m'avez beaucoup appris, je suis fier d'avoir été accompagné en Bourse à deux reprises par vous."

 

 

*****

 

Autres témoignages de chefs d'entreprises cotées en Bourse

Ils déclarent ceci :

«  Trop souvent, les chefs d’entreprises pensent qu’il faut une taille min. pour pouvoir prétendre à se positionner en bourse. C’est faux. Ce que le Marché cherche, c’est avant tout la création de valeur. Si, le potentiel de développement est important, le fait d’être petit n’est pas un frein, bien au contraire.

Argent et prestige

Le fait d’être coté en bourse, donne une image d’élite, on franchit un seuil en termes de réputation et d’attractivité. L’entreprise y gagne en notoriété et, surtout, en crédibilité. La Bourse, toutefois, est avant tout un réservoir de fonds, un moyen de lever des sommes généralement supérieures à celles obtenues auprès de fonds privés, et donc de rester maître en sa demeure. C’est l’outil qui facilite l’accès à tous les autres.

Autre témoignage :

La Bourse permet avant tout, de lever des fonds quand on a du mal à trouver des capitaux risqueurs, qui, souvent ne font que du saupoudrage et ne s’intéressent qu’à certains secteurs qui ont le vent en poupe. L’avantage, poursuit-il, c’est qu’au lieu de convaincre qu’une seule personne, l’investisseur, on doit en convaincre des centaines. Ce qui est plus facile. La décision d’investir ne dépend plus des critères purement bancaires, parfois biaisés.

Communiquer en permanence

Le chef d’entreprise devient le premier VRP de sa société. Il faut être prêt à communiquer, vendre son histoire, sa stratégie, ses éventuels accidents. Cette communication tous azimuts, n’est certes pas obligatoire, et peut se limiter à la publication des comptes, mais elle participe grandement à la valorisation de l’entreprise. La cotation de l’action ne dépend en effet pas seulement du résultat de l’entreprise, mais de son engagement, de sa communication, de son dynamisme et même de la situation économique générale ».

 

Cinq patrons qui ont tenté l’aventure (source Les échos)

 

Pour réussir son introduction en Bourse, la capacité à anticiper du point de vue stratégique, est aussi décisive que le soin apporté aux détails sur le plan opérationnel. Les dirigeants de PME et ETI nous font partager leur expérience. Cinq histoires et autant de cas d’école.

 

Les Echos du 8/03/2016 consacrent une page pleine aux introductions en bourse les plus réussies.

 

Parmi les 5 sélectionnées, 3 ont été conduites en bourse par Louis Thannberger :

• ORAPI Lyon – Guy Chifflot,

• Groupe Lacroix Nantes – Vincent Bedouin,

• CIS Marseille – Régis Arnoux

 

Les meilleures performances sont celles qui durent…

 

 

Ses trophées

 

Sur 10 prix de l’Audace créatrice décernés chaque année par le Président de la République au Palais de l’Elysée, 6 ont été attribués à des entreprises détectées et conduites en Bourse par Louis Thannberger.

 

*****

 

Ce que la presse écrit de lui

Ces dernières années :

« Il est l’inventeur de son métier » Un hebdomadaire financier à Paris

« LT a le génie de dénicher les nouvelles pépites du monde des entrepreneurs, il n’a jamais pu s’empêcher d’enrichir les autres ». Un patron de Presse à Paris.

 

Quant au Président de la République, il écrit ceci :

« Votre Légion d’Honneur récompense votre engagement fidèle au service de la France. Elle vient couronner votre dévouement et votre brillant parcours». J’ai tenu à ce qu’elle soit prélevée sur la réserve présidentielle.

Notre métier,

la levée de fonds et l'introduction en Bourse

Notre devise,

mettre en valeur les chefs d'entreprise et donner

de la valeur à leur entreprise

 

IPO Number 1 121, Champs Élysées - Paris

Notre sourcing est le meilleur

De tout temps et aujourd’hui encore, suite à un travail de repérage méthodique, je me déplace personnellement 4 jours sur 5 pour rencontrer des chefs d’entreprises sur place dans l’espoir d’y découvrir de nouveaux guerriers. C’est sans doute pour cette raison – mon palmarès en témoigne – que je suis devenu au fil des ans, l’un des principaux pourvoyeurs de plus-values pour les petits investisseurs, comme pour les grands. L’histoire étant un éternel recommencement, je repars donc à la conquête de toute une nouvelle génération d’entrepreneurs, audacieux et ambitieux, ayant découvert des produits et/ou inventé des métiers qui n’existaient pas il y a seulement trois ou cinq ans.

 

Ces entreprises, ces entrepreneurs vous les retrouverez comme suite à notre page d’accueil :

 

• Notre métier : la levée de fonds Avant, Pendant, Après une éventuelle entrée en bourse

 

• Notre vocation : rendre du coup, nos entreprises plus visibles, plus lisibles, plus crédibles.

 

Voir rubrique le Nouveau Second Marché : Access et surtout Access +, qui leur sont dédiés.

C’est donc ainsi que nos lecteurs découvriront en avant-première, de nouvelles entreprises, de nouveaux entrepreneurs capables de transformer leur société en pépite, auxquels nous consacrerons également quelques lignes sur leur parcours personnel, qu’ils aillent en bourse ou pas. Voilà une autre première.

 

Pour ce qui est de l’actualité, notre démarche est également unique.

Les dernières nouvelles de demain

Philosophie des crises financières

Par Olivier PICON

 

Depuis plus de deux ans, des prédictions sur la possibilité d'un krach en Bourse sévissent dans la presse et ont été jusqu'ici toujours démenties par les faits...

 

 

 

Kohl : Le luxe émanation de feu le Second Marché

Par Olivier PICON

 

Une des manies des salles de marché consiste à inventer des modes, plus ou moins pertinentes. Par exemple, les Brics...

IPO Number 1

On gagne toujours en travaillant avec un numéro 1

La Bourse est le seul moyen de ne pas se tromper et surtout de ne pas être trompé !

Notre métier : la levée des fonds Avant, Pendant, Après une éventuelle entrée en Bourse

 

Notre vocation : rendre nos entreprises plus visibles, plus lisibles, plus crédibles

IPO Number 1

121, Champs Élysées

75008 Paris

+33 6 25 47 66 54

ipo.louisthannberger@gmail.com

ACTUALITÉS

EN VOUS ABONNANT À NOTRE LISTE DE DIFFUSION,
VOUS SEREZ TOUJOURS AVERTIS DES DERNIÈRES NEWS.

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.

2020. Tous droits réservés.